Le Consortium canadien des laboratoires
universitaires de biosécurité de niveau 3

À propos de nous

L’objectif du Consortium canadien des laboratoires universitaires de biosécurité  de niveau 3 (CCABL3) est de faciliter et d’accélérer la recherche sur les agents pathogènes du groupe de risque 3 par des scientifiques canadiens. Le CCABL3 atteint cet objectif en réunissant les directeurs d’installations universitaires canadiennes de biosécurité de niveau 3 et les principaux décideurs de l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) et du Laboratoire national de microbiologie (LNM). Le Consortium veillera également à ce que les pratiques exemplaires en matière de biosécurité soient mises en œuvre dans tous les établissements membres.

Ainsi, le processus complet de prise en charge d’une nouvelle menace biologique – de la sensibilisation à la prévention, de la préparation à la détection et de l’intervention au rétablissement – peut être coordonné efficacement et rapidement.

Grâce aux interactions et aux liens internationaux, le CCLUB3 assurera une coordination et un engagement rapides en matière de recherche et formulera des recommandations aux autorités canadiennes lorsqu’elles sont confrontées à de nouvelles menaces biologiques émergentes.

La mission du CCABL3 consiste notamment à faciliter le partage de données et d’informations, à normaliser la formation de personnel hautement qualifié, à dresser la carte des ressources des laboratoires universitaires de biosécurité de niveau 3 existants, à cerner les lacunes en matière de connaissances, d’expertise et d’infrastructure, à fournir des procédures opérationnelles normalisées (POS) pour les principaux tests (p. ex., tests de neutralisation, croissance des agents pathogènes, etc.), à produire et à stocker des agents pathogènes hautement prioritaires, à faciliter le partage des réactifs et des spécimens importants et à améliorer la coordination entre les laboratoires universitaires de biosécurité de niveau 3 canadiens, les laboratoires de santé publique fédéraux et provinciaux et l’industrie.

Aider à se préparer pour les pandémies du future

Le réseau CoVaRR-Net estime qu’il est essentiel de se préparer aux futures pandémies, qu’elles soient causées par des virus ou des micro-organismes pathogènes tels que les bactéries et les champignons.

C’est pourquoi il jette actuellement les bases qui lui permettront de se transformer en un réseau de préparation à la pandémie qui favorisera les liens étroits, les collaborations et les relations avec les laboratoires de santé publique et l’industrie, car la contribution de chacun est essentielle en cas de pandémie.

Membres du comité exécutif du Consortium canadien de laboratoires universitaires de biosécurité de niveau 3 (CCABL3)

Le CCABL3 est dirigé par un comité exécutif (CE) qui définit les objectifs et les mesures à prendre par le consortium pour accomplir sa mission. Le CE est composé de six chercheurs principaux provenant de plusieurs universités canadiennes de partout au pays et qui est épaulé par un coordonnateur scientifique ayant une expertise en GR3. Pour aider à fournir une expertise supplémentaire et des ressources logistiques au CE, un représentant du CoVaRR-Net et de l’ASPC complète la structure de gouvernance.  Le CE se réunit virtuellement une fois par mois pour discuter des priorités en cours et des actions requises pour atteindre ses objectifs.

Louis Flamand

Louis Flamand

Président intérimaire,
Consortium canadien de laboratoires universitaires de biosécurité de
niveau 3
Responsable du pilier Virologie

Professeur, Université Laval

Bintou Ahidjo

Membre CE, Consortium canadien de laboratoires universitaires de biosécurité de niveau 3

Gestionnaire de plateforme de recherche, Facility for Infectious Disease and Epidemic Research, Université de la Colombie-Britannique
Professeure adjointe honoraire, Département de microbiologie et d’immunologie, Université de la Colombie-Britannique

Mariana Baz

Membre CE, Consortium canadien de laboratoires universitaires de biosécurité de niveau 3

Chercheuse scientifique principale et chef de la Division de la sensibilité aux antiviraux au Centre collaborateur de recherche et de référence sur l’influenza (CCRRI) de l’Organisation mondiale de la santé
Professeure associée et directrice associée du laboratoire de biosécurité de niveau 3, Université Laval

Marcel Behr

Membre CE, Consortium canadien de laboratoires universitaires de biosécurité de niveau 3

Directeur adjoint de programme, Programme en maladies infectieuses et immunité en santé mondiale (MIISM), Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR- CUSM)
Codirecteur, Initiative interdisciplinaire en infection et immunité de McGill (MI4)

Volker Gerdts

Membre CE, Consortium canadien de laboratoires universitaires de biosécurité de niveau 3

Directeur et chef de la direction, Vaccine and Infectious Disease Organization (VIDO)

David J. Kelvin

Membre CE, Consortium canadien de laboratoires universitaires de biosécurité de niveau 3

Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la vaccinologie translationnelle et l’inflammation
Professeur, Département de microbiologie et d’immunologie, Université Dalhousie

Marc-André Langlois

Marc-André Langlois

Membre d’office, Consortium canadien de laboratoires universitaires de biosécurité de niveau 3

Professeur, Université d’Ottawa
Directeur général, CoVaRR-Net

Pre Sarah Viehbeck

Membre d’office, Consortium canadien de laboratoires universitaires de biosécurité de niveau 3

Conseillère scientifique en chef, Agence de la santé publique du Canada (ASPC)

Conseil consultatif scientifique

Le président du comité exécutif rencontrera deux fois par an les membres du conseil consultatif scientifique pour faire le point sur les progrès réalisés et les initiatives prises.  En retour, le Conseil fournira son avis et des recommandations au Comité exécutif afin de s’assurer que les actions entreprises bénéficient aux chercheurs de toutes les institutions.  

Bintou Ahidjo
Université de la Colombie-Britannique

Eric Arts
Université Western

Marc Aucoin
Université Waterloo

Jennifer Corcoran
Université de Calgary

Éric Cohen
Université de Montréal

Jocelyn Côté
Université d’Ottawa

Louis Flamand
Université Laval

Katrina Gee
Université Queen’s

Volker Gerdts
Université de la Saskatchewan

Scott Gray-Owen
Université de Toronto

Philippe Gros
Université McGill

Jason Kindrachuk
Université du Manitoba

Tom Hobman
Université de l’Alberta

Matthew Miller
Université McMaster 

Eileen Denovan-Wright
Université Dalhousie