Mandat

L’objectif de CIEDAR (le pilier 7, Mobilisation, développement et recherche autochtones, du réseau CoVaRR-Net) est de faire en sorte que les voix autochtones soient entendues pendant la pandémie actuelle, ainsi que pendant toutes les pandémies futures.

Pour ce faire, nous établissons des relations avec les communautés autochtones de l’Île de la Tortue, nous recueillons des récits d’expériences vécues afin de comprendre les points communs et nous soutenons les communautés dans leurs efforts de changement.

Notre équipe

Kimberly Huyser

Kimberly R. Huyser

Responsable du pilier Mobilisation, développement et recherche autochtones

Professeure agrégée, Université de la Colombie-Britannique

Michelle Johnson-Jennings

Michelle Johnson-Jennings

Engagement international des communautés autochtones

Professeure adjointe, Université de Saskatchewan
Professeure, Université de Washington

Katherine Collins

Katherine Anne Collins

Culture, langue et identité

Professeure adjointe, Université de la Saskatchewan

Comité consultatif de CIEDAR

Le conseil consultatif de CIEDAR est essentiel aux activités de recherche et aux efforts du pilier 7. Il dirige et oriente nos travaux de recherche et de sensibilisation en fournissant des conseils d’experts, en participant à toutes les étapes du processus de recherche et en nous mettant en contact avec la communauté. Plus précisément, ses membres :

  • sont des collaborateurs de recherche
  • sont des représentants de leurs communautés, car ils apportent un éclairage précieux sur les besoins des communautés autochtones
  • reçoivent et diffusent des nouvelles de CIEDAR à leurs communautés et réseaux respectifs

Aîné Felix J. Lockhart

Maureen Dobbins

Sheila Blackstock

Renée Masching

Projets en cours

1. Déterminants sociaux de la santé et étude de l’incidence des cas de COVID-19 dans l’ensemble du Canada

La pandémie de COVID-19 a touché chaque personne, communauté, organisation et pays du monde entier. Malheureusement, les différentes répercussions de la pandémie n’ont pas été réparties de manière égale. Les Autochtones d’Amérique du Nord ont été touchés de manière disproportionnée par la pandémie. Ils sont plus à risque de contracter la COVID-19 en raison de l’héritage historique et continu du colonialisme et du racisme systémique.

Au Canada, il y a une pénurie de données désagrégées sur la COVID-19. Par conséquent, on ne sait pas exactement comment les personnes autochtones ont été affectées à des degrés divers. L’étude sur les déterminants sociaux de la santé vise à répondre à ces questions afin que des ressources appropriées puissent être allouées.

2. Enquête « Entendre les voix autochtones »

Afin d’entendre les voix autochtones, de cerner leurs besoins et de comprendre leurs expériences pendant la pandémie, le pilier CIEDAR a mis en place une enquête internationale au Canada et aux États-Unis. Nous prévoyons d’utiliser ce que nous apprenons des membres des communautés autochtones pour orienter nos recherches et nos initiatives futures, amplifier les réponses exemplaires et préconiser les changements qu’ils souhaitent instaurer.

3. Campagne de médias sociaux #PerlerPourProspérer

La campagne autochtone #PerlerPourProspérer est une initiative qui invite tous les Autochtones résidant actuellement sur l’Île de la Tortue à partager les expériences leur ayant permis de prospérer. Par exemple, un membre de notre communauté a fait cette déclaration sur sa source d’épanouissement :

« Pendant cette pandémie, nous avons pu nous épanouir en sortant simplement pendant cinq minutes et en écoutant les appels de la nature. »

Le pilier CIEDAR souhaite entendre ces histoires de prospérité autochtone, apprendre d’elles et les amplifier afin de donner aux autres les moyens d’agir. Nous espérons également faciliter l’établissement ou le rétablissement de liens à la culture et à la communauté par le biais du perlage, une pratique qui aide les peuples autochtones non seulement à faire face à la pandémie, mais aussi à s’en sortir.

En savoir plus sur #PerlerPourProspérer

Pour nous, le perlage représente la prospérité des Autochtones. Cet artisanat traditionnel a existé tout au long de notre longue histoire, mais il n’est pas immuable. Au contraire, l’histoire montre que les artisans autochtones ont sans cesse adapté et modernisé cet art, incorporé de nouveaux matériaux et de nouveaux modèles, et se sont toujours assurés qu’il corresponde à ce que nous sommes. Il démontre notre ingéniosité, notre capacité d’adaptation et notre créativité. Il nous relie à nos coutumes et à notre communauté, ce qui nous aide à nous en sortir.

Nous sommes en lien avec des influenceurs du perlage et nous partagerons des vidéos « comment perler » comme les suivantes :

Nous partagerons également des raisons de perler comme les suivantes :

Gagnez des œuvres d’art autochtones!

Les membres de la communauté qui partageront leurs histoires de prospérité auront la possibilité de gagner des œuvres d’art autochtones. Voici quelques exemples de ce que vous pourriez gagner en participant.

« Le peuple Michif (Métis) est connu comme le peuple des perles de fleurs. En utilisant des relations de parenté commerciales et des savoirs autochtones traditionnels, ils ont créé un style qui leur est propre en tant que peuple. Pour cette pièce, j’ai décidé de créer une fleur de style à la fois rétro et moderne, en m’inspirant d’une fleur de cerisier. Tout comme le printemps qui semble ne jamais arriver après un hiver froid, les fleurs de cerisier accueillent la saison avec leurs magnifiques fleurs. Les perles utilisées dans ce projet proviennent de l’Europe de la fin des années 1800, les mêmes qui auraient pu être utilisées par mes ancêtres pendant les jours sombres qui ont suivi la résistance. J’ai incorporé une perle pour montrer comment de belles choses peuvent être faites à partir de grains simples qui s’assemblent. J’ai également utilisé une peau tannée provenant d’un pow-wow de la nation Squamish. Tous ces éléments s’unissent pour symboliser le fait de se relever après des temps difficiles afin de trouver une nouvelle voie, de créer des pierres précieuses à partir de sable et de fleurir après un hiver froid, pour refléter la prospérité. »

– Par Emma Love-Cabana à Three Sisters by Emma

Turtle and Fireweed
– Autumn Smith